chronique

L'inavouable

Chère lectrice, cher lecteur, dans la première chronique ici présente, je vous avouais que le foot me laisse plutôt indifférente.