Publicité
Publicité

L’UE ne ferme pas la porte L’Europe ne s’oppose pas par principe à Huawei et mise sur la dilution

L’Europe n’a pas l’intention de fermer par principe sa porte à Huawei dans le développement de la cinquième génération de standards de téléphonie mobile. Le commissaire en charge du superportefeuille du Marché intérieur Thierry Breton a indiqué devant le Parlement européen mardi qu’il entend fixer des "règles strictes" pour le développement du réseau 5G. "Il ne s’agit pas d’être discriminant, il s’agit tout simplement de fixer des règles. Elles seront strictes et on accueillera en Europe tous les opérateurs qui voudront bien les appliquer", a-t-il précisé, selon un compte rendu de l’AFP.