Publicité
Publicité
leading story

La banque de données centralisée pour le secteur énergétique s’enlise

Déjà postposé une première fois, le projet Atrias, qui doit centraliser les données de consommation de gaz et d’électricité en Belgique, connaît de nouveaux retards. "Tout le secteur est dans la mouise", réagit un gestionnaire de réseau. C’est que cette plateforme qui doit faciliter les échanges entre gestionnaires de réseau et fournisseurs est nécessaire, par exemple, pour traiter les données des compteurs intelligents, qui vont être déployés à partir de début 2019. Il n’est plus sûr du tout qu’Atrias sera prêt à cette date. Et plus le temps passe, plus la facture de ce projet de plusieurs dizaines de millions d’euros s’alourdit.