leading story

La BCE s’inquiète des tensions commerciales

Le protectionnisme et la menace d’une escalade des tensions commerciales constituent le principal risque pour l’économie de la zone euro qui reste pour l’instant fermement sur la trajectoire antérieure, ont jugé les responsables de la BCE lors de leur dernière réunion de politique monétaire, le 26 juillet. Les responsables monétaires ont collectivement estimé que l’économie évoluait conformément aux attentes et qu’aucune inflexion monétaire n’était donc justifiée, montre le compte rendu publié jeudi. La BCE a maintenu fin juillet sa politique monétaire inchangée et confirmé son intention de mettre un terme à son programme d’assouplissement quantitatif (QE) à la fin de l’année.