Publicité
Publicité

La cause de la faillite de Carimat est-elle à chercher au Canada?

Et de cinq! La semaine dernière, le tribunal de l’entreprise du Brabant wallon a déclaré la faillite de Carimat Group. Il s’agit de la cinquième faillite dans le groupe fondé en 1988 par Jacques Stichelbout et actif dans la distribution et la vente de matériaux de construction. Mais qu’a-t-il bien pu se passer dans cet ensemble de sociétés où les curateurs désignés ont déjà relevé de nombreuses traces d’opérations financières interco? Et où est passé le million et demi d’euros levé à la fin de l’année 2018 par le biais du crowdlending auprès de 483 investisseurs. Et les 2,5 millions de capital apportés par la SRIW en 2016 en échange de plus de 20% du capital? Au moment de poser ces questions, tous les regards semblent se tourner vers le Canada. En 2013, la fille et le conjoint du fondateur de Carimat ont repris une société à Lévis, au Québec. Là-bas, il semble que les choses ne se soient pas déroulées comme prévu et qu’il a fallu réinjecter des fonds pour faire vivre la société canadienne. Et l’un des acteurs du dossier a fait état d’une somme de 5 à 6 millions d’euros parties des caisses de Carimat Belgique vers la Canada. Cela fait partie de la comptabilité que les curateurs vont devoir étudier afin de tirer cette affaire au clair. lire en page 15