leading story

La controverse ne fait pas fuir les amateurs d'art Hopi

Des masques sacrés de tribus amérindiennes, les Hopis et Apache San Carlos, se sont bien vendus à l’Hôtel Drouot à Paris, en dépit des demandes des Etats-Unis et d’une association de défense des peuples aborigènes de différer cette vente. Elle présentait environ 150 objets amérindiens, qui ont totalisé 1,167 million d’euros pour cette partie de la vente qui présentait aussi de l’art précolombien. L’avocat Pierre Servan-Schreiber, qui représentait Survival International et les Hopis dans cette affaire, était présent dans la salle. Il a acheté l’un des Katsinam pour 16.250 euros (avec frais). Lors de la dernière vente, il avait acheté un masque et l’avait restitué à la tribu Hopi.