leading story

La fiscalité pousse les investisseurs vers des trackers qui ne sont pas contrôlés par les autorités belges

Les trackers, ou fonds cotés qui répliquent un indice boursier, sont des produits assez simples. Sauf sur le plan fiscal. La taxe boursière dont les investisseurs sont redevables lors de l’achat et de la vente d’un tracker dépend de la politique de distribution du tracker et du pays où il est enregistré. La politique de distribution définit si le tracker distribue ou non un dividende. Le pays où le tracker est enregistré indique à quelle autorité il est soumis.