leading story

La quinqua requinquée

Chez Agnès Jaoui, on aime à peu près tout. Même quand elle chante des chansons en espagnol, c’est dire. La découvrir dans "Aurore" de Blandine Lenoir, c’est donc un must. Pourtant, le sujet n’est a priori pas des plus comiques. La femme de 50 ans, qui perd son job, élève seule deux filles fort émancipées et se demande: "Et maintenant que je n’ai plus mes règles, je suis quoi?". Sauf qu’elle est assez solide, qu’elle a le sens de l’humour, une folie bohème et une belle générosité. Et du courage. Parce qu’il en faut. Dans sa petite ville de province, Aurore retombe sur l’amour de ses 18 ans. Il est devenu échographiste. Cela ne s’invente pas. Elle trouve un boulot de serveuse dans un bistrot où le patron la confine derrière le bar. Elle suit les workshops de l’outplacement et décroche un job de nettoyeuse. "Vous les Blancs, vous découvrez la discrimination en vieillissant", lui lance une de ses nouvelles collègues… Ambiance.