leading story

La "Schulzmania" n'est plus qu'un souvenir

L’ambiance promet d’être morose, dimanche, à Dortmund. Réunis pour un congrès extraordinaire, les délégués du parti social-démocrate (SPD) risquent de broyer du noir. Longtemps présenté comme étant le seul candidat capable de battre l’indéboulonnable Angela Merkel, Martin Schulz fait aujourd’hui figure de statue au pied d’argile.