Publicité
Publicité
leading story

La taxe sur la spéculation, un casse-tête pour Charles Michel

Le diable se cache dans les détails… Vous vous en souvenez peut-être: en juillet, le gouvernement fédéral avait conclu un accord sur le tax shift et le budget. Une taxe sur la spéculation, destinée à entrer en vigueur en janvier prochain, était au programme. Cette taxe sera imposée sur les plus-values réalisées lors de la vente de titres achetés au cours des six mois précédents.