Publicité
Publicité
leading story

La Wallonie attend le PS et le PTB

C’est en Wallonie que la question d’une participation du PTB au pouvoir reste ouverte. Au Fédéral, l’extrême gauche a été rapidement exclue du processus de formation du gouvernement. À Bruxelles, elle a fait savoir qu’elle ne monterait pas sans son pendant flamand qui n’est pas associé à la formation de l’exécutif régional côté néerlandophone. Au sud du pays, la donne est différente. Premier parti, le PS est d’autant plus poussé par la gauche syndicale à faire alliance avec le PTB que le retrait du cdH a enterré toute perspective d’olivier.