Publicité
Publicité
leading story

Lafosse filme à distance le roman de Mauvignier

À cheval dans les steppes kirghizes, c’est une Virginie Efira tourmentée qui se met au service d’une quête initiatique familiale. Sibylle a tout quitté pour partir avec son jeune fils rebelle, et deux chevaux. Histoire de redémarrer du bon pied. Mais au lieu de remettre les pendules à l’heure, la dureté de l’épopée commence par les diviser… Voici l’adaptation du roman (déjà) culte de Laurent Mauvignier. Par un cinéaste lui aussi culte: Joachim Lafosse. L’auteur de "Nue Propriété" et du bouleversant "À perdre la raison" ne parvient pourtant pas à convoquer toute la magie du livre, succès événement de la rentrée littéraire 2017. La faute à cette proximité à la fois physique et mentale que le romancier dose à merveille, entrant dans l’esprit de ses héros tout en peignant leur progression. Ici, on reste très souvent à distance, en plage large, au niveau de la beauté et du symbole. Les amoureux du roman regretteront de ne pas pénétrer plus avant dans la dimension intérieure de l’aventure.