leading story

Le balai d’Ethias est toujours dans le placard

Il y a deux ans, Ethias avait donné des sueurs froides à la rue de la Loi: l’assureur avait échoué à un test de résistance européen. Résultat: Régions flamande, wallonne et Fédéral, chacun détenant un tiers d’Ethias, aurait dû injecter 500 millions d’euros dans l’assureur. Pour éviter cela, les trois gouvernements sont intervenus au sommet de l’entreprise. Dans la première phase, exit Bernard Thiry (étiqueté PS) en tant que CEO; il a été remplacé par Philippe Lallemand. Dans une seconde phase, exit Erik De Lembre, président, qui a été remplacé par Myriam Van Varenbergh. Dans le même ordre d’idées, les actionnaires sont parvenus à un accord sur la simplification de la structure de l’assureur.