leading story

Le Beethoven japonais maintient qu'il entend mal

Le Japonais Mamoru Samuragochi n’était pas compositeur classique et même pas sourd, comme il l’a prétendu pendant près de 20 ans. Samuragochi était devenu l’idole classique du Japon meurtri en 2011 par le tsunami. Sa "symphonie Hiroshima" était le quasi-hymne de la reconstruction, que l’on alla jusqu’à rebaptiser "symphonie de l’espoir".