Publicité
Publicité
leading story

Le budget italien irrite l'Europe et défie les marchés

Fidèle à ses promesses électorales, l’exécutif populiste italien choisit la voie du "souverainisme" économique, avec un budget en déficit à 2,4% du PIB sur les trois prochaines années. Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a d’ores et déjà estimé qu’il paraissait "hors des clous" des règles européennes. Le taux d’emprunt italien s’est nettement tendu, tandis que la Bourse de Milan a perdu 3,7% vendredi.