"Le capitalisme est plus une solution qu'un problème"

Dans son dernier livre, Anton Brender, chef économiste chez Candriam, fait un double constat : d’une part, le capitalisme ne se régule pas de lui-même ; d’autre part, cette régulation a précisément été jusqu’ici assurée par nos social-démocraties, qui ont rendu possible un progrès social. Or, ce progrès social semble désormais en panne ou en régression au sein de nos sociétés. Comment revitaliser ce projet?