Le casinotier Partouche remis à flots

Le casinotier français Partouche a lancé deux refinancements, l’un bancaire et l’autre obligataire. Ces opérations, d’un montant de 78 millions d’euros, vont lui permettre de sortir avec trois ans d’avance de la procédure de sauvegarde qu’il avait sollicitée en 2013 pour étaler le paiement de sa dette. Jadis présent en Belgique, Partouche, qui exploite 42 établissements, avait lancé une procédure de sauvegarde afin d’obtenir un réaménagement des remboursements auprès de ses créanciers, dont le fonds américain Oaktree.