leading story

Le Chopin tout en nuances de Nelson Goerner

Martha Argerich, qui lui avait obtenu une bourse pour étudier à Genève à la fin des années 1980, ne s’était pas trompée: l’Argentin Nelson Goerner est devenu l’un des pianistes les plus enthousiasmants de sa génération. Après un exceptionnel Debussy ("L’isle joyeuse") et un passionnant Schumann ("Kreisleriana"), parus chez Zig-Zag en 2013 et en 2014, le pianiste revient, en cette fin d’année, à son cher Chopin. Le plus romantique des Polonais a toujours réussi à Goerner. Il lui avait déjà valu ses premiers succès au disque, lors d’une participation à une intégrale enregistrée par l’Institut Chopin de Varsovie, toujours en cours: le pianiste y faisait rayonner un Pleyel et un Erard d’époque avec une énergie lumineuse.