Le complotisme n'a pas fini de prospèrer

La pensée complotiste apparaît comme la manifestation de l’ignorance, ou plutôt du " refus de savoir ", mais est aussi devenue une fonction de rejet de l’ordre établi, analyse le quotidien candadien Le Devoir.