leading story

Le déficit de capital épargne nos banques

Quatre-vingt-quatre milliards d’euros. Tel est, selon l’OCDE, le besoin en capital additionnel des banques européennes. Le plus gros déficit serait enregistré par le Crédit Agricole avec plus de 31 milliards, par Deutsche Bank avec 19 milliards et Commerzbank avec plus de 7 milliards d’euros. Des chiffres qui, d’une part, attestent de la santé toujours fragile des banques et, d’une autre, de la sévérité croissante de la régulation.