Publicité
Publicité
leading story

Le flou autour des licenciements inquiète les travailleurs

Proximus a confirmé ce qu’on savait déjà, 1.900 postes sont bien menacés. L’opérateur compte aussi réaliser des économies à la pelle, à hauteur de 240 millions d’euros. Un préavis de grève a été déposé à la suite de l’arrêt spontané de travailleurs. Le manque d’informations claires est dénoncé par le syndicat socialiste.