Publicité
Publicité
leading story

Le "novitchok" pétrifie à nouveau le Royaume-Uni

Londres a sommé la Russie de s’expliquer après l’empoisonnement d’un couple de Britanniques, exposés au même agent innervant que celui utilisé quatre mois plus tôt contre l’ex-espion russe Sergei Skripal et sa fille.