leading story

Le pétrolier iranien autorisé à partir

La Cour suprême de Gibraltar a autorisé jeudi le pétrolier iranien arraisonné début juillet à quitter les eaux de ce territoire britannique malgré la demande américaine de prolonger l'immobilisation du navire, qui était soupçonné de vouloir livrer sa cargaison à la Syrie. L'Iran a garanti par écrit que la cargaison du Grace 1 ne serait pas envoyée en Syrie, frappée par un embargo de l'Union européenne, et le gouvernement de Gibraltar a donc demandé à la Cour de lever l'immobilisation dans un document rendu public.