leading story

Le private equity restera le moteur des fusions en 2018

Après avoir dépassé pour la quatrième année consécutive la barre des 3.000 milliards de dollars en 2017 (à 3.260 milliards), les fusions et acquisitions devraient rester très courues cette année, estime le cabinet d’avocats Freshfields, qui vient de publier ses prévisions. Le boom des fonds de private equity va se poursuivre. L’an dernier, au plan mondial, ils ont été responsables de 43% des deals en valeur: un niveau jamais atteint. Depuis 2010, leur part a bondi de 172% en valeur et de 86% en volume. "Et cela va continuer cette année car ces fonds ont une puissance de feu accrue, note Vincent Macq, managing partner de Freshfields à Bruxelles. Ces fonds sont des serial dealmakers. Ils alimentent naturellement la machine à acquisitions. Leur forte activité appelle un avenir nécessairement chargé en opérations."