leading story

Le Roi "débonnaire" qu'il fallait pour traverser les crises

Sans avoir l’air d’y toucher, Albert II était devenu un très fin connaisseur des arcanes de la politique belge. Notamment grâce à son côté "convivial" qui lui a permis de nouer de solides relations dans tous les partis. Ses décisions, parfois contraires aux attentes des principaux partis, ont permis au pays de résister aux fortes tensions institutionnelles.