leading story

Le tax shelter pour start-ups débute le 1er juillet

L’investisseur particulier pourra investir jusqu’à 100.000 euros par an, avec à la clé des réductions d’impôt.