Publicité
Publicité
leading story

Le temps d'une pause entre deux combats

Des militants pro-russe, masqués et armés, font la pause pour un photographe de l’agence Reuters dans un bâtiment régional administratif à Donestsk, la plus grande ville tombée entre leurs mains dans l’est de l’Ukraine. Ils y ont proclamé une "république populaire" et annoncé la tenue d’un référendum d’autodétermination le 11 mai. Si elle a lieu, cette consultation risque de perturber le déroulement de l’élection présidentielle prévue deux semaines plus tard sur le plan national. La Russie, qui a massé des dizaines de milliers de soldats le long de la frontière selon l’Otan, dément toute implication dans ces troubles. Elle se réserve toutefois le droit d’intervenir pour protéger les populations russophones si elle les juge menacées.