leading story

Le train de réformes est long. Et il doit foncer...

Le chantier est colossal en Tunisie. Les aménagements nécessaires, dans sa version "beta" de la démocratie, sont nombreux. Une fois la Constitution fixée, il reste à installer une instance provisoire de constitutionnalité des lois, une loi électorale digne de ce nom ou encore des processus de "justice transitionnelle", réclamés après tant d’années de dictature. Et ce n’est qu’un début.