Publicité
Publicité
epinglé

Le tweet de trop de Marghem

C’est un épiphénomène face aux risques de pénuries d’électricité. Mais quand la ministre Marghem se désole dans un tweet "des effets du sous-investissement chronique dans certains secteurs stratégiques comme l’énergie", ajoutant qu’elle "croyait que la sécurité était une priorité", la Belgique en reste baba et les réseaux sociaux se déchaînent.