Publicité
Publicité
agora

Les Belges qui possèdent une seconde résidence en France pourraient bien regretter l'ISF

Le nouvel Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) français, accueilli favorablement par les résidents fiscaux français, pourrait toucher bien plus de Belges que son prédécesseur, l’ISF.