leading story

Les conservateurs américains visés par des pirates russes

Microsoft a annoncé lundi soir avoir repris le contrôle de six plateformes numériques ayant pour but de voler les données de groupes de réflexion conservateurs. Le président de Microsoft, Brad Smith, a déclaré que les sites avaient été créés par une équipe de pirates russes liée aux services de renseignements et déjà soupçonnée d’avoir interféré dans les élections présidentielles de 2016. Ce seraient, entre autres, les sites du Sénat américain, de l’institut Hudson, un important think tank du parti conservateur ou encore de l’Institut international républicain qui auraient été visés par les attaques pirates.