Publicité
Publicité
leading story

Les coulisses de la semaine

Sur la compatibilité entre le métier d’avocat et la politique… En novembre 2016, dans les âges de ce quotidien, nous vous annoncions l’arrivée de Maître Joëlle Milquet au barreau de Bruxelles. À cette époque, nous nous étions interrogés sur la compatibilité entre le métier d’avocat et un rôle actif en politique. Le député bruxellois Emmanuel De Bock (DéFI) avait accepté de répondre à nos questions. Alors qu’il terminait ses études de droit, il assurait qu’il ne deviendrait pas avocat tant qu’il serait député. Voici, en substance, ce qu’il déclarait: "Je suis pour une suspension du métier d’avocat quand on exerce une charge publique de mandataire; sinon on se retrouve trop vite dans une position éthiquement difficile". Sa langue a dû fourcher. Aux dernières nouvelles, le député bruxellois a terminé ses études de droit, qu’il en soit félicité. Un vent favorable venu du Palais de Justice nous a invités à entrer le nom du député bruxellois sur le site du barreau de Bruxelles. Vous savez quoi? Il y est référencé comme avocat à une adresse qui est en tout point identique à celle du fiscaliste Thierry Afschrift. Et à la lecture de son adresse mail, le doute n’est plus permis, il ferait bel et bien partie du cabinet du célèbre fiscaliste qui, rappelons-le, écume les rues de Bruxelles avec un Humer immatriculé NO TAX. Ceci étant, l’affaire a du sens. Alors qu’il tirait la liste DéFI à Uccle lors des dernières communales, Emmanuel De Bock avait annoncé faire sa campagne sur le thème, entre autres, de la fiscalité.