Publicité
Publicité
leading story

Les drones sont un danger pour l’aviation civile

Le 20 juillet dernier, en descente vers l’aéroport de Varsovie, un Embraer-195 de la Lufthansa avec 108 passagers à bord a été approché à moins d’une centaine de mètres par un drone. L’incident a été signalé à la tour de contrôle qui a dérouté une vingtaine d’atterrissages pour éviter la zone. Si le drone avait été "avalé" par l’un des réacteurs, dans cette phase de vol critique, l’avion aurait pu s’écraser. Et ce n’est pas le premier incident du genre. Du coup, la communauté aéronautique s’inquiète et demande des mesures. La question n’est pas tant de légiférer que de faire appliquer la législation. Dans notre pays, des amateurs utilisent des drones au-delà des dix mètres supposés de leur jardin, tandis que des professionnels filment des paysages sans autorisation. Premiers exposés en cas d’accident, les pilotes de ligne estiment qu’il y a urgence.