Publicité
Publicité
leading story

"Les élections augmenteront la volatilité"

Pour Marco Ruijer, qui a remporté l’Award dans la catégorie "obligations de marchés émergents" avec le fonds ING (L) Renta Fund Emerging Markets Debt, la volatilité des marchés émergents est liée à l’assouplissement monétaire américain et au fait que 2014 est une année d’élections pour un grand nombre de pays émergents. "Le côté positif, c’est que les élections devraient mener à des réformes structurelles. De plus, les excellents niveaux de solvabilité de nombreux pays sont basés sur des fondamentaux solides, poursuit Ruijer qui privilégie le Mexique et la Russie mais évite le Chili et le Liban.