Publicité
Publicité

Les gelées inédites qui pourraient pousser les prix du millésime 2021 à la hausse

Les viticulteurs ont vécu en avril les pires gelées depuis une quarantaine d’années. Pour les acheteurs de la filière, il s’agit de compenser le manque quantitatif du futur millésime par des achats sur ceux encore disponibles. Mais à quel prix?