leading story

Les investisseurs paient pour prêter à la Belgique à moyen terme

L’État belge a obtenu un taux d’intérêt moyen négatif lors d’une émission d’obligations d’une maturité de cinq ans, une première dans l’histoire du financement de la dette de la Belgique. Cette situation inédite, qui signifie que les investisseurs paient pour confier leur argent à l’État belge, est la conséquence du programme d’achats de la Banque centrale européenne (BCE). Dans ce cadre, celle-ci acquiert notamment des obligations gouvernementales pour faire pression sur les taux dans le but de relancer le crédit, l’investissement et l’inflation. La Belgique avait déjà bénéficié de taux négatifs pour des emprunts à court terme, c’est-à-dire de maturités allant jusqu’à un an. Pour les titres à plus de cinq ans, les taux sont encore positifs. Mais ils sont au plus bas, ce qui a permis à l’État belge d’émettre également, lundi, des obligations à dix ans à un taux historiquement faible.