leading story

Les jeunes lesbiennes attirent les employeurs

À 25 ans, les jeunes lesbiennes ont 25% de chances en plus d’obtenir un entretien d’embauche que les femmes hétérosexuelles du même âge. C’est ce qu’a constaté le chercheur Stijn Baert de l’Université de Gand (UGent), après avoir envoyé 576 réponses fictives à des offres d’emploi en Flandre. Ses observations confortent les théories économiques de la discrimination, selon lesquelles, d’une part, les gens préfèrent généralement travailler avec des personnes appartenant à une minorité sexuelle. Et d’autre part, les recruteurs pensent que les lesbiennes tombent moins souvent enceintes que les femmes hétérosexuelles, prennent moins de congés de maternité.