Les ménages wallons et bruxellois plus fragiles face à la crise

Avec la crise, un ménage belge sur cinq a perdu plus de 10% de ses revenus. L’épargne en Wallonie et à Bruxelles est plus faible pour affronter de tels coups durs.