leading story

Les mères chinoises friandes de lait normand

La soif inextinguible des bébés chinois et la méfiance de leurs mères, traumatisées par les scandales sanitaires, bénéficient de plus en plus aux producteurs français de lait en poudre, comme en témoigne la signature d’un partenariat entre le Normand Isigny-Sainte-Mère et la Chine. Annoncé mercredi, l’accord avec la société chinoise Biostime va permettre à la coopérative française du Calvados de plus que doubler ses capacités de production et ses exportations de lait infantile d’ici au 1er janvier 2015. Sa production passera alors de 20.000 tonnes par an actuellement à 50.000 tonnes, dont un tiers dédié au marché chinois.