agora

Les régimes "non domiciliés" gagnent en popularité. À quand le tour de la Belgique?

C’est par la loi de finances du 11 décembre 2016 que l’Italie a introduit un nouveau régime dit de "non domiciliés", très attractif pour les investisseurs particuliers étrangers. Il leur permet de bénéficier (moyennant toutefois certaines conditions) de l’application d’un impôt annuel forfaitaire de 100.000 € sur l’ensemble de leurs revenus de source étrangère. Dès lors, le régime italien ordinaire de l’impôt sur les revenus s’applique uniquement aux revenus de source italienne.