leading story

Les résultats de l’OCDEFO vont être évalués par la police

L’annonce du démantèlement de l’Office central de lutte contre la délinquance économique et financière organisée (OCDEFO) et de la Federal Computer Crime Unit (FCCU) a provoqué pas mal de remous. Soumis au feu des questions de l’opposition hier en Commission Justice et en Commission Intérieur à la Chambre, les ministres de la Justice, Koen Geens, et de l’Intérieur, Jan Jambon, ont tenu à temporiser. L’arrêté-royal prévoyant la répartition et la déconcentration des policiers au sein des différents services est encore en discussion. En outre, il apparaît que des consultations sont en cours, notamment auprès du Collège des Procureurs généraux. Une évaluation du travail et des résultats des deux organes centraux concernés vont être demandés à la commissaire générale de la police fédérale. C’est pourtant cette dernière qui avait déjà plaidé pour un démantèlement des deux organes centraux dans le courant de l’année 2013. P. 6