leading story

Les sanctions à l’égard des chômeurs ont diminué

À la lecture des nouveaux chiffres de l’Onem concernant les sanctions des chômeurs, on constate que depuis la régionalisation de la matière, les sanctions ont drastiquement diminué en 2016 et 2017 par rapport à 2015, dernière année où le système était géré par l’Onem. Le constat vaut surtout pour le contrôle des efforts consentis par les chômeurs pour trouver un emploi ("disponibilité active"), moins pour la volonté de participer à des entretiens, des formations ou de l’outplacement. Une telle évolution ne peut qu’interpeller par rapport aux pénuries croissantes sur le marché de l’emploi. Plus étonnant encore est le contraste entre les Régions. En Wallonie, les sanctions ont certes diminué depuis 2015, mais beaucoup moins qu’en Flandre et surtout à Bruxelles, où aucun chômeur n’a été sanctionné en 2017 pour ne pas avoir été assez proactif.