Publicité
Publicité
leading story

Les vies de Duys

l Devenir peintre. — Pierre Duys est auteur, réalisateur, plasticien. Il a travaillé plusieurs années dans une ONG. Ce sont toutes ces vies qu’il a décidé, il y a tout juste 6 ans, de rassembler en une, celle d’artiste peintre. Devenir peintre fut alors son unique objectif. Elève acharné de l’Académie de Saint-Gilles, il a pris racine devant ses toiles, il a peint jour et nuit, il a manié la couleur, a cherché à exprimer toutes les strates de pensées qui l’occupent et tous les épisodes de vie traversés. Il manie huile, pastel, acrylique sur un même support qu’il prépare lui-même. Pierre Duys est aussi auteur. Et il écrit bien. Sur sa peinture aussi. On lui en voudrait presque de pouvoir dérouler avec autant de facilité une théorie cohérente (physique quantique,…) sur les peintures qu’il nous donne à voir aujourd’hui. Car les somptueux grands formats n’ont pas besoin de sous-titres. En un geste plus narratif qu’abstrait, il manie la couleur et les formes avec brio, nous offre des ensembles plein de fougue et de poésie. Des surfaces molles formant comme des flaques, des quadrillages au pochoir, des éraflures, des lignes, des coulées… Maniant les éléments, il cherche l’effet de profondeur. On se sent happé par le mouvement induit sur la toile. Il y a plusieurs "couches". Ici, à droite, on peut presque entrer dedans, là, plus haut, ça tourbillonne. Mais pas seulement. Il y a une musicalité, les formes se répondent avec grâce. Duys travaille en musique et ça se sent. Et puis, bien qu’il s’en défende, une grande poésie, une belle sentimentalité se dégagent. L’artiste ne peint pas sans sentiments. Bien au contraire. C’est la joie pleine, choisie, qui se dégage principalement du spectacle de ces grandes peintures. Plongez-y sans hésiter.