leading story

Licencier coûte toujours aussi cher en Belgique

Contrairement à ce qui était voulu au départ, le nouveau statut unique ne diminuera pas les coûts de licenciement des employés, du moins pas dans un premier temps. C’est ce que montre une étude comparative réalisée par le cabinet Laga. La Belgique figure toujours dans le top 3 européen des pays les plus chers pour licencier un travailleur. En cause principalement, le régime transitoire voulu par les partenaires sociaux qui prévoit le cumul de l’ancien et du nouveau régime au bénéfice des travailleurs licenciés. Comme ceux-ci sont plutôt fidèles à leur employeur (11 ans, contre 7 ans en moyenne en Europe), le régime transitoire risque de peser encore longtemps sur les coûts de licenciement. Seule consolation, le licenciement sans motif reste relativement abordable pour l’employeur en Belgique. P. 4