Publicité
Publicité
agora

Manifestement déraisonnable, vraiment?

La désormais célèbre CCT n°109 du 12 février 2014 a véritablement bouleversé les pratiques en matière de licenciement. Le travailleur licencié est désormais en droit de savoir pour quelle raison son contrat a été rompu et, s’il s’avère que l’employeur n’est pas en mesure de prouver que le licenciement n’est pas "manifestement déraisonnable", il s’expose au risque d’être condamné au paiement d’une indemnité supplémentaire comprise entre 3 et 17 semaines de rémunération.