Publicité
Publicité
leading story

Marc Coucke peine à vendre le KV Ostende

Devoir vendre une société, et qui plus est avant une date butoir relativement proche, ne met jamais le vendeur dans une position confortable. Marc Coucke semble l’apprendre à ses dépens. L’homme d’affaires doit en effet se défaire de son club de football ostendais (KVO) pour le 1er mars, dans le cadre de la reprise du Sporting d’Anderlecht. L’ex-patron d’Omega Pharma espère vendre son club "de cœur" entre 10 et 15 millions d’euros.