Mécontentement européen, guerre tribale britannique

Le pari de May de renforcer sa position en organisant des élections anticipées tourne au fiasco. Les conservateurs perdent 13 sièges et leur majorité. Avec 313 sièges sur 650, la Chambre basse est désormais l’otage du parti unioniste nord-irlandais avec lequel les Conservateurs doivent s’allier pour faire voter l’accord de séparation.