Publicité
Publicité
leading story

Merkel veut la tête du chef du renseignement

Hans-Georg Maassen n'a plus sa place à la tête des services du renseignement intérieur allemand, selon la chancelière Angela Merkel, citée lundi par le quotidien national Die Welt. Angela Merkel considère que M. Maassen n'est plus apte à diriger l'Office fédéral de protection de la Constitution, chargé notamment de la lutte contre les mouvances extrémistes violentes, car il s'est immiscé dans la gestion politique quotidienne en minimisant les débordements liés aux manifestations racistes qui ont secoué la ville de Chemnitz, dans l'est du pays. Le chef du renseignement intérieur allemand avait affirmé au journal Bild que son service ne disposait pas d'information qui puisse prouver qu'une "chasse aux étrangers" s'était engagée après le meurtre d'un Allemand à Chemnitz.