agora

Mille milliards vers la neutralité carbone?

On perçoit que cette résolution est la prémisse qui va permettre d’amplifier les politiques keynésiennes en vue de relancer une économie européenne poussive par les dépenses publiques, c'est-à-dire in fine par la levée de nouvelles taxes, qu’elles soient appelées " carbone " ou autrement.