Publicité
Publicité
leading story

New York plie sous le poids d'Apple et des banques

Comme la veille, New York a ouvert en hausse, apparemment soulagée de ne pas avoir de trop mauvaises nouvelles du côté de l’inflation, mais la tendance s’est retournée et les trois grands indices ont rapidement évolué en terrain négatif. Ils ont une nouvelle fois été pénalisés par les valeurs technologiques, notamment Apple, qui a perdu 2,82% pour retomber sous les 187 dollars. L’action du producteur de l’iPhone est fragilisée depuis plusieurs séances par des prévisions d’analystes un peu moins optimistes qu’auparavant. Depuis son récent record le 3 octobre, le titre a lâché près de 20%.